Sans un bruit

by Esprits Noirs

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
2.
3.

credits

released December 23, 2012

recorded, mixed and mastered by Topon Das @ Apartment 2 Recording.

tags

license

all rights reserved

about

Esprits Noirs Gatineau, Québec

contact / help

Contact Esprits Noirs

Streaming and
Download help

Track Name: Pardonner le silence
La nuit le laisse dans la torpeur.
Encerclé par le froid de l'hiver qui ne dort jamais.
Se pavanant dans le milieu du boulevard.
Sans l'ombre d'un doute, il n'y a plus d'espoir.

Les cris de détresse, la fierté de l'ivresse.
Une autre nuit de maladresses.
Les cris de détresse, la fierté de l'ivresse.
Sans un sou, sous les regards de l'empathie.
Les cris de détresse, la fierté de l'ivresse.
Une autre nuit de maladresses.
Juger par mon prochain.
Un restant de vie,
Un soupire éteint.

J'ai pardonné le silence,
J'ai pardonné l'ennui,
L'histoire de la souffrance, sans un bruit.

Deux yeux égarés qui ont le mal de vivre
Deux yeux qui ont abandonnés, depuis longtemps à la dérive.
Deux yeux égarés qui ont le mal de vivre.

Le rêveur qui s'accroche, perché à ses larmes.
Le rêve de s'évader et de tout recommencer.
Track Name: Saudade (silence du mal de vivre)
Impossible d'en parler.
L'esprit hanté, le bonheur du passé.
L'impuissance de l'oublier.
Tranquillement je m'approche, tranquillement je décroche.
Tranquillement je m'accroche, tranquillement je décroche.
L'impuissance de l'oublier.
Track Name: Pardonner en silence
La justice n'est qu'un mythe, un mensonge.
On nous a pris nos âmes, on nous a laissé pourrir.
Dépourvu de sens et sans espérance, indifférent envers l'avenir.
La vie se poursuit et les heures s'allongent.

Comment crier mon désir de liberté,
Trop souvent on m'a pris par le bras.
J'ai ravalé ma fierté,
Celle qui est éphémère et qui ne revient pas.

Comment crier mon désir de liberté
Trop souvent, on m'a pris par le bras
J'ai ravalé ma fierté,
Celle qui est éphémère et qui ne revient pas.

J'ai prié pour que la parole me revienne.
(jaloux d'autrui)
J'ai prié pour mettre fin à ce cauchemar.
(jaloux d'autrui)
Jaloux d'autrui et débordant de rage,
J'ai voulu calmer la noirceur de mes pensées.

La justice n'est qu'un mythe, un mensonge,
On nous a pris nos âmes, on nous a laissé pourrir.
Dépourvu de sens et sans espérance, indifférent envers l'avenir.
La vie se poursuit et les heures s'allongent.

Comment garder espoir, on se rabat sur nous,
nous qui sommes misérables et prisonniers de notre sort.